top of page

Prendre son temps


Prendre son temps, c’est à la fois être en accord avec son mental, son corps et son esprit pour pouvoir mettre en place des actions et des situations qui vont vous faire vous sentir en accord avec vous.

L’a-corps est primordial.

Le fait de prendre son temps, c’est à la fois savoir écouter son corps, son esprit et son mental, mais au-delà de cela, c’est aussi savoir entendre ce que votre âme vous susurre à l’oreille. Si vous êtes sourd à cette sussuration qui peut être perçue comme un chuchotement inaudible, alors, vous pouvez ne pas prendre le temps, cela veut dire ne pas être à votre écoute lorsque votre corps vous fait sentir sa fatigue.

Lorsque vous n’êtes pas à l’écoute de votre corps, alors vous allez commencer à avoir des maux physiques récurrents, qui, à force, doivent vous faire penser que effectivement, vous avez besoin de repos.

Si vous êtes encore sourd aux cris de votre corps, alors, une intervention extérieure sera nécessaire pour que vous puissiez, souvent malheureusement, à travers une épreuve, plus ou moins grande (comme un accident ou une maladie par exemple), entendre, effectivement ce que votre âme vous crie désormais.

Alors peut-être, vous déciderez de vous re-poser.

Car prendre son temps, c’est aussi se reposer. Prendre son temps, c’est se reposer entre chaque respiration, chaque pas, chaque clignement des paupières, c’est faire le vide en soi, ou plutôt rester totalement dans le moment présent.

Vous diriez : Vous lâcher les baskets.

Nous disons plutôt « être attentif à soi-même, dans l’écoute de ses besoins ».

Pourquoi alors, braver les mises en garde parfois assourdissantes pour continuer un chemin de cascades ?

Pourquoi, se demander alors qu’est-ce qu’il fait que l’on se retrouve dans des situations difficiles, compliquées, inattendues qui sont parfois perçues injustes ?

Et bien mes chers amis, vous devez être attentifs, non seulement à vous-mêmes, mais à votre histoire, à l’histoire de votre famille, de votre ascendance car il est fort probable que si vous ne comprenez pas ce qu’il vous arrive dans cette vie qui vous mette dans un état de tension ou de réactivité, c’est parce que des poids transgénérationnels vous encombrent.

Alors, le phénomène sera le même, votre âme essaiera de vous faire prendre conscience que vous vous fourvoyez en continuant encore et encore les mêmes schémas de vie, les mêmes choix, en faisant les mêmes « erreurs » qui, à force, seront des épreuves qui, à force, seront des enseignements.

D’où la nécessité de prendre son temps.

Prendre son temps ce n’est pas seulement s’égayer et aller plus doucement, c’est aussi reconnaître en soi ses propres faiblesses, ses propres modes de fonctionnement qui, parfois délétères, Vous cachent le soleil.

Prendre son temps, c’est : s’aimer.

Prendre son temps, c’est respirer, amplement dans la gratitude de cette vie sacrée, pleine et entière.

Prendre son temps, c’est ouvrir sa conscience pleinement dans un calme intérieur, une paix, puis une sérénité qui permet l’induction de Connaissance, la Connaissance étant la clé du bonheur et de l’épanouissement. Car par la Connaissance, notre être ouvert rayonne en âme et conscience.



12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L’énergie de Marie-15 août

Message du jour pour Marie : « L’amour engendré par Marie est indéfinissable ; il dépasse toute la substance que l’on peut donner à ce concept divin qu’est l’Amour. Il est à lui même l’infini condensé

bottom of page